37 voitures à Spa pour l’ouverture du WEC

La saison 2021 du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC débutera le mois prochain à Spa-Francorchamps avec le Prologue, suivi de la première manche de cette Saison 9. La liste provisoire des engagés affiche 37 voitures.

L’impressionnant plateau au départ des TOTAL 6 Heures de Spa-Francorchamps (29 avril-1er mai) se déroulant à huis clos présentera cinq Hypercars, 14 LMP2, 5 LMGTE Pro et 13 LMGTE Am

Annonciatrice d’une nouvelle ère dans l’histoire de l’Endurance, la nouvelle catégorie reine Hypercar verra s’affronter en piste cinq voitures. Toyota Gazoo Racing engage pour la saison 2021 la toute nouvelle Toyota GR010 HYBRID, dont les équipages (n°7 et 8) demeurent inchangés.

L’écurie américaine Glickenhaus Racing aligne deux Hypercars 007 LMH. Sont pour l’heure confirmés l’Américain Gustavo Menezes sur la n°708 et l’Australien Ryan Briscoe sur la n°709. Romain Dumas, Pipo Derani, Olivier Pla, Richard Westbrook et Franck Mailleux sont tous confirmés pilotes de cette équipe en 2021, et les équipages complets pour cette manche du championnat restent à confirmer.

L’équipe française Alpine Elf Matmut engage une Alpine A480-Gibson dans cette catégorie Hypercar, dont les pilotes Nicolas Lapierre, André Negrão et Matthieu Vaxivière ont été confirmés en début de semaine. (voit ICI)

 

Dans la catégorie LMP2, toujours très suivie, PR1 Motorsports et G-Drive Racing (titré en WEC en 2015 et triple championne en ELMS) rejoignent les 11 concurrents disputant la saison 2021. Les deux Aurus 01-Gibson de G-Drive Racing portent à trois le nombre de constructeurs de la catégorie. La Ligier JS P217 de ARC Bratislava fera face à ces deux Aurus ainsi qu’au reste du plateau, constitué d’ORECA 07-Gibson, un châssis ayant déjà grandement fait ses preuves. Comme toujours, le plateau LMP2 sera l’un des plus disputés du WEC, avec des écuries et pilotes de pointe prêts à en découdre sur la piste.

Unique pilote courant à domicile, Stoffel Vandoorne (JOTA) portera haut les couleurs de la Belgique. En 2019, ses deux participations en WEC se sont achevées sur autant de podiums, à Spa-Francorchamps puis au Mans.

 

En LMGTE Pro, deux constructeurs emblématiques de la catégorie – Porsche et Ferrari – rivaliseront pour la victoire en Belgique. Un changement est à noter sur la Ferrari n°52 de AF Corse : Daniel Serra pilotera la 488 GTE Evo au côté de Miguel Molina. Chez Porsche, un équipage est également modifié : Neel Jani rejoint Kévin Estre au volant de la 911 RSR-19 n°92. A Spa-Francorchamps, le plateau LMGTE Pro accueillera la Chevrolet Corvette C8.R n°63 de l’écurie américaine Corvette Racing. L’Espagnol Antonio Garcia et le Britannique Oliver Gavin seront à son volant, réunis pour la toute première fois durant leur carrière chez Corvette Racing sur la même voiture. (voir ICI)

 

Enfin, la catégorie LMGTE Am présente un beau plateau de 13 engagés, avec cinq Porsche 911 RSR-19, cinq Ferrari 488 GTE Evo et trois Aston Martin Vantage AMR.

Pour la première fois dans l’histoire du WEC, six pilotes féminins disputeront cette manche d’ouverture : les trois dames de Richard Mille Racing Team en catégorie LMP2, et l’équipage féminin engagé sous la bannière de l’écurie Iron Lynx en LMGTE Am.

Les essais officiels d’avant-saison, Le Prologue, se tiendront sur le circuit des Ardennes belges les 26 et 27 avril, tandis que la course des TOTAL 6 Heures de Spa-Francorchamps se disputera le samedi 1er mai.

 

Communiqué de presse FIAWEC Crédit photo : FIAWEC

Vous avez aimé cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !