38 voitures engagées pour les 6 Heures de Monza

L’Autodromo Nazionale Monza, temple de la vitesse Italien, reçoit pour la première fois une manche du Championat du Monde d’Endurance. Le WEC avait toutefois déjà foulé le bitume Italien au cœur du Parco Reale mais que pour le Prologue en 2017. La deuxième Manche se déroulant la semaine prochaine à Portimao, n’étant pas encore courue que déjà pilotes et teams se pressent au portillon pour participer à cette manche Italienne se déroulant du 16 au 18 juillet prochain, ultime manche avant les 24 Heures du Mans. Et ce n’est pas moins de 38 voitures qui sont annoncées pour les 6 Heures de Monza après que 35 voitures se soient inscrites pour les 6 Heures de Spa en mai, suivies de 32 pour la prochaine course de huit heures au Portugal.

 

On retrouve donc 5 voitures en catégorie Hypercar avec pour la première fois, l’équipe Glickenhaus au complet et ses deux 007, la formation des équipages restant encore à ètre confirmée, aux côtés des deux Toyota GR010 HYBRID N°7 et N°8 et de l’Alpine A480.

 

12 voitures disputeront la catégorie LMP2, avec l’entrée en lice de la N°82 Risi Competizione qui compte bien profiter de ce premier rendez-vous à Monza pour préparer l’Oreca 07 – Gibson de Felipe Nasr (Brésil), Ryan Cullen (G-B) et Oliver Jarvis (G-B) en vue des 24 Heures du Mans. A noter, seules Tatiana Calderon et Sophia Floersch seront représentées dans l’Oreca de Richard Mille Racing tandis que Beitske Visser sera absente. Renger van der Zande, Filipe Albuquerque et Loic Duval feront leur retour dans leurs équipes respectives après avoir manqué les 8 Heures de Portimao en raison de leurs engagements dans le championnat IMSA.

 

En catégorie LMGTE Am ce sont 17 équipages qui sont prévus à Monza. En plus des teams inscrits pour toute la saison, on retrouve la Ferrari 488 GTE Evo N°57 du Kessel Racing avec, aux commandes, Takeshi Kimura (Japon), Mikkel Jensen (Danemark) et David Fumanelli (Italie), l’équipe sera également présente la semaine prochaine à Portimão. Trois autres Ferrari viennent compléter un plateau de Monza au fort accent italien, avec pas moins de 11 représentantes du cheval cabré (deux en LMGTE Pro et 9 en LMGTE Am). Il s’agit de la 488 GTE Evo N°71 d’Inception Racing qui aligne Brendan Irribe (USA), Ollie Millroy (USA) et Ben Barnicoat (G-B), de la N°388 du Rinaldi Racing pilotée par les Allemands Pierre Ehret et Christian Hook, accompagnés par le Néerlandais Jeroen Bleekemolen. Autre Ferrari engagée, la N°61 d’AF Corse aux mains de Christophe Ulrich (Suisse) et de Simon Mann (Etats-Unis), le troisième pilote devant encore être désigné.

Quant au Team Project 1, l’équipe allemande devrait amener ses deux Porsche après que la Porsche 911 RSR-19 N°46 se soit révélée finalement irréparable dans les temps pour la manche portugaise suite à son accident lors du premier rendez-vous de la saison à Spa-Francorchamps.