L’Aston Martin Valkyrie AMR Pro annonce 3mn20 sur le circuit du Mans

Aston Martin a dévoilé la Valkyrie AMR Pro, une évolution radicale de la Valkyrie et dérivée du design original d’Adrian Newey. Il s’agit d’une voiture fondamentalement différente de la version AMR Pro initialement présentée au Salon de l’automobile de Genève 2018.

 

Le projet initial de la Valkyrie était de s’engager en Championnat du Monde d’Endurance, projet abandonné depuis suite au rachat de la marque par Lawrence Stroll et la réorientation compétition de la marque vers la F1. Depuis nous avons assister également au retrait de la compétition d’Aston Martin Racing dans la catégorie GT en endurance en tant qu’équipe officielle, se tournant désormais vers des programmes clients.

 

La Valkyrie AMR Pro est destinée uniquement à la piste et s’affranchit des limites aérodynamiques et de puissance du réglement Hypercar du WEC. Les changements sont le fruit d’un partenariat technologique avec Red Bull Advanced Technologies (RBAT). Le Valkyrie AMR Pro utilise une version modifiée du châssis Valkyrie avec un empattement de 380 mm plus long et une voie plus large de 96 mm à l’avant et 115 mm à l’arrière. L’ensemble aérodynamique de la voiture ajoute une longueur supplémentaire de 266 mm et offre deux fois plus d’appui que la Valkyrie originale et atteindra une accélération latérale de plus de 3G. La Valkyrie AMR Pro ne dispose pas du système hybride batterie-électrique prévu, mais embarque une version modifiée du moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres construit par Cosworth avec une montée en régime à 11 000 tr/min et développant 1000 ch.

La voiture est également dotée d’une carrosserie en fibre de carbone ultra-légère, de triangles de suspension en carbone et d’un pare-brise et de vitres latérales en Perspex.

 

Aston Martin annonce sur son communiqué de presse un tour potentiel de 3 minutes et 20 secondes sur le circuit des 24 Heures du Mans, élément certes marketing mais qui pour nous, passionnés des 24 Heures du Mans, demande à être exécuté en réel. Il est vrai qu’Aston Martin compte énormément dans l’histoire de l’endurance et plus particulièrement dans l’histoire des 24 Heures du Mans, la marque anglaise a le droit de s’appuyer sur son héritage historique et elle aurait tort de s’en priver. Cependant, Aston Martin a fait le choix de se retirer du WEC et du programme Hypercar alors M. Stroll, revenez sur la piste du Mans, faites péter le chrono et avec une voiture aussi belle et qui mérite le nom d’Hypercar, peut être que cela vous donnera l’envie de revenir au Mans avec un vrai programme usine…

 

Toutes les voitures, à savoir 40 voitures et 2 prototypes, seront produites avec une conduite à gauche. Les premières livraisons devraient commencer au quatrième trimestre 2021.

 

Crédit photo : Aston Martin