6 Heures de Bahreïn 2021 – Ce qu’il faut savoir avant la course

Vous aimez cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !

Les 6 Heures de Bahreïn qui se dérouleront ce week-end remplacent les 6 Heures de Fuji qui ont été annulées en raison de la COVID-19, cette décision fut prise en juillet dernier (voir ICI). 32 voitures étaient annoncées pour la course, seulement 31 prendront le départ suite au retrait de la Porsche 911 RSR-19 du Team Project 1 N°46 en raison du manque de pilotes avec un budget. L’absence la plus remarquée est bien évidemment celle des voitures Glickenhaus avec une prestation impressionnante lors des dernières 24 Heures du Mans, James Glickenhaus jugeant la BoP plutôt favorable à Toyota, a préféré continuer à développer la 007 LMh et revenir plus fort en 2022 ! Les 6 Heures de Bahreïn 2021 seront les premières à se dérouler entièrement de jour. Les précédentes éditions se sont toujours déroulées de nuit ou du moins en partie.

 

Le circuit de Bahreïn, situé près de Manama, capitale de Bahreïn, fut construit en 2002 et accueillit pour la première fois le WEC en 2012. Long de 5,412 km, il comporte 15 virages. Le record du tour est détenu par l’Audi R18 N°8 de Lucas Di Grassi, Loic Duval et Oliver Jarvis en 1’39’’207 lors de l’édition 2016 et le nombre de victoires sur le tracé bahreïni revient à Toyota Gazoo Racing avec 5 victoires.

 

Toyota Gazoo Racing peut remporter le titre du Championnat du Monde dés ce week-end si l’écurie japonaise place une de ses deux voitures à la troisième place minimum, on ne voit pas comment le titre pourrait échapper à Toyota. Le constructeur japonais possède 51 points d’avance sur Alpine Endurance Team, avec un total de 65 points en jeu lors des deux dernières courses. Cela marquerait également le troisième titre mondial consécutif de Toyota. Quant au Championnat pilotes, seulement neuf points séparent l’équipage vainqueur des 24 Heures du Mans, Jose Maria Lopez, Kamui Kobyashi et Mike Conway sur la N°7 de la voiture soeur N°8 de Brendon Hartley, Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi.

Toyota a également résolu les problèmes de pression d’essence rencontrés sur ses deux voitures aux dernières 24 Heures du Mans, qui les avait obligées à effectuer des relais plus court. En effet, des particules de polyuréthane au niveau du réservoir, mélangées à la graisse des connecteurs de ravitaillement, ont bouché le filtre et ont modifié la pression d’essence. Problème résolu !

 

Nous attendions de savoir si Alpine allait à nouveau, aligner son A480 ex Rebellion pour la prochaine saison du WEC en 2022 en attendant de découvrir leur prototype LMDh en 2024, le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA ayant donné son feu vert pour la saison 2022 (voir ICI), c’est chose faite semble-t-il ! Alpine alignera donc à nouveau son A480 l’année prochaine, Philippe Sinault l’a confirmé dans le paddock de Bahreïn. Le trio de pilotes actuels, à savoir Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et André Negrao seront également semble t il de la partie. Quant à 2023, année de l’arrivée des LMDh, Alpine pourrait aligner une LMP2.

 

En LMP2, seuls 13 points séparent 4 équipes dans la course au Championnat qui est actuellement mené par Stoffel Vandoorne, Sean Gelael et Tom Blomqvist au volant de la N°28 du Team JOTA. 8 équipes sont encore en lice pour remporter le Championnat en LMP2.

Initialement, seules Sophia Floersch et Beitske Visser devaient prendre le volant de l’Oreca 07 Gibson N°1 du Richard Mille Racing, Tatiana Calderon étant indisponible ce weekend. Elle pourront compter sur l’aide de Gabriel Aubry, venu en renfort.

 

En LMGTE Pro, Le Porsche GT Team fera rouler ses équipages habituels, on retouve Gianmaria Bruni et Richard Lietz sur la N°91, Kevin Estre et Neel Jani sur la N°92. Les équipages repasseront à 3 pilotes, la semaine prochaine pour la dernière course de la saison, à savoir Fred Makowiecki qui rejoindra la N°91 et Michael Christensen sur la N°92. Du côté de Ferrari, aucun troisième pilote n’est prévu sur la N°51 et N°52 pour les 8 Heures de Bahreïn.

Pour revenir à Porsche, Pascal Zurlinden, directeur de la compétition de la marque, ne sera pas présent dans le paddock puisque celui-ci a démissionné avec effet immédiat pour des raisons personnelles, il y a quelques jours, son successeur n’est pas encore connu.

 

Quant à la Bop, voici les chiffres : 1040 kg pour la Toyota GR010 HYBRID et 840 kg pour l’Alpine A480. En plus d’une réduction de poids, Toyota voit sa consommation se réduire de 964 mégajoules aux 24 Heures du Mans à 909 à Bahreïn, tandis qu’Alpine passe de 844 à 816.

 

La journée test des rookies est prévue le 7 novembre prochain au lendemain des 8 Heures de Bahreïn. Nous savons déjà que Sebastien Ogier pilotera la Toyota GR010, il sera rejoint par Charles Milesi qui a impressionné par ses performances cette année et a surtout remporté les 24 Heures du Mans aux côtés de Robin Frijns et Ferdinand Habsburg. Jamie Chadwick ainsi qu’Alice Powell, 2 pilotes en W series seront également de la partie, les 2 femmes prendront le volant de l’Oreca 07 Gibson du Richard Mille Team, elles seront également rejointe par Lilou Wadoux, pilote en Alpine Elf Europa Cup, toujours au sein du Richard Mille Team.

 

Crédit photo : Toyota Gazoo Racing