Richard Mille confirme un équipage 100% féminin en LMP2 et s’engage en WEC

Après une campagne prometteuse en ELMS l’année dernière (L’équipage Richard Mille Racing a pris la 9e place (LMP2) aux 24 Heures du Mans et la 10e place  en ELMS), le trio entièrement féminin qui compose le Richard Mille Racing Team montera sur la scène mondiale du WEC en 2021. Beitske Visser (Pays-Bas), Sophia Flörsch (Allemagne) et Tatiana Calderón (Colombie) sont confirmées pour piloter la Oreca 07 Gibson en LMP2.

 

Tatiana Calderón est pilote d’essai Alfa Romeo F1 et participe au championnat japonais de Super Formula, tandis que Sophia Flörsh, 20 ans, s’est bâtie une solide réputation, se démarquant dans toutes les catégories auxquelles elle a participée. Pour compléter le trio, Beitske Visser, 25 ans, des Pays-Bas, vainqueur de la course GT et finaliste de la série W entièrement féminine.

 

Tatiana Calderón : « Participer au Championnat du Monde d’Endurance  ​​contre les meilleurs pilotes du monde sera sans aucun doute une nouvelle étape dans notre carrière. »

 

Beitske Visser : « L’année dernière a été assez folle, entre la Covid-19 et le fait que je suis intervenue tard dans la saison, mais j’ai vraiment aimé travailler avec tout le monde dans l’équipe. J’espère que nous pourrons tirer parti de cette expérience alors que nous nous dirigeons vers le WEC ​​cette année. »

 

Sophia Flörsch : « Avoir une équipe comme Signatech, avec des ingénieurs et des mécaniciens expérimentés derrière nous, c’est incroyable… Cela nous a beaucoup aidés, en tant que rookies en endurance, lors de notre première saison. Nous nous sommes tous très bien entendus et nous avons beaucoup apprécié, notamment aux 24 Heures du Mans.

 

 

Dotées d’un matériel de pointe, Beitske Visser, Sophia Flörsch et Tatiana Calderón partageront à nouveau le volant d’une Oreca 07 propulsée par un moteur Gibson, un ensemble dont elles ont pris la mesure la saison dernière. Toutes les trois devront toutefois s’attendre à quelques différences sur leur prototype arborant le numéro 1 en raison des évolutions règlementaires.
Comme en 2020, le support technique de l’Oreca-Gibson n°1 sera assuré par l’écurie Signatech de Philippe Sinault, une structure ayant remporté deux titres mondiaux en LMP2 ainsi que trois des cinq dernières éditions du joyau du calendrier, les 24 Heures du Mans.

 

 

Philippe Sinault, directeur de Signatech : « Nous sommes très contents de poursuivre l’aventure du Richard Mille Racing Team, un projet extrêmement motivant puisqu’il transcende la dimension sportive en générant aussi beaucoup d’émotions et d’enthousiasme. Nous franchissons un cap en rejoignant le Championnat du Monde FIA d’Endurance, mais nous sommes confiants étant donné les facultés et la vitesse d’apprentissage de nos trois pilotes. Il y aura encore une part de découverte, notamment avec un package et une balance d’exploitation qui diffèreront de l’an passé compte tenu des évolutions règlementaires en LMP2, mais nous pouvons nourrir de belles ambitions. Nous avons tous vu qu’une belle dynamique était en train de se construire au sein de l’équipe et cela nous motive d’autant plus pour aller chercher les meilleurs résultats possible. »

 

Crédit photo : Richard Mille Racing

Vous avez aimé cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !