Jean Graton laisse Michel Vaillant orphelin

Certainement l’un des dessinateurs de bandes dessinées dédiées au sport automobile, le plus connu depuis plusieurs générations et qui nous a quittés ce jour, Jean Graton laisse Michel Vaillant orphelin. Avec des albums emblématiques sur Le Mans (Le fantôme des 24 heures, Le 13 aux départ, Un pilote a disparu…), Jean Graton a su toucher depuis 1957, date de naissance de notre ami Michel Vaillant, petits et grands, tous passionnés par les sports mécaniques. Il en a certainement inspirés à rentrer dans le milieu de la compétition automobile et à en faire leur mêtier, que ce soit du journaliste en bord de piste aux pilotes en passant par les commissaires de piste…

 

J’ai dis dans la phrase précédente notre ami Michel Vaillant, oui notre ami car Jean Graton à travers Michel Vaillant nous a donnés certaines leçons de courage voir parfois d’héroisme sans jamais en faire trop malgré parfois des scénarios rocambolesques mais pas moins palpitants, qu’il en est devenu peut être un modèle mais surement un ami avec beaucoup de valeurs. Qui n’a pas lu un album de Michel Vaillant et s’est mis à rêver de ces grandes courses telles que les 24 Heures du Mans ? Jean Graton avait l’art de raconter la course automobile que ce soit du point de vue des spectateurs comme dans le cockpit d’une voiture de course en nous faisant partager toutes les émotions de la course automobile, les hourras de la foule, la lutte acharnée sur la piste, la concentration d’un pilote, on pouvait parfois même presque sentir l’odeur de la gomme sur la piste.

 

Et enfin pour terminer, Jean Graton a certainement inspiré également l’industrie et la compétition automobile en créant plus de 200 modèles de voitures Vaillante à travers 70 tomes au nom de Michel Vaillant. Quel bonheur justement de voir le logo Vaillante sur la Rebellion lors des 24 Heures du Mans 2017, aventure qui donnera naissance à un nouvel album de Michel Vaillant.

 

Au revoir M. Graton et bonne route à vous