Peugeot Sport dévoile ses pilotes

Après nous avoir présenté un teaser vendredi dernier pour nous faire patienter le temps d’un week-end, Peugeot nous présente son projet hypercar, du moins ses pilotes, par l’intermédiaire d’une vidéo présentée par notre ami Bruno Vandestick, enregistée sur le circuit des 24 Heures du Mans la semaine dernière, en compagnie de Jean-Marc Finot, Directeur de Peugeot Sport et Olivier Jansonnie, Directeur du porgramme technique.

 

Concernant les équipages, Jean-Marc Finot a finalement tranché en faveur de Loïc Duval (38 ans), vainqueur des 24 Heures avec Audi (2013), 9 participations aux 24 Heures du Mans et de Jean-Eric Vergne (30 ans), 4 participations aux 24 Heures du Mans, déjà pensionnaire de PSA Motorsport en Formule E (DS Techeetah), l’Ecossais Paul di Resta (34 ans, ex-F1) fait également partie de l’équipe, 3 participations aux 24 Heures du Mans, dont une victoire en LMP2 l’année dernière avec United Motorsports, tout comme l’Américain Gustavo Menezes (26 ans, Signatch-Alpine), 5 participations aux 24 Heures du Mans, qui courra cette année sous les couleurs Glickenhaus ainsi que Kevin Magnussen (28 ans, ex-Haas/F1) et pour terminer le pilote Danois Mikkel Jensen (26 ans), 1 participation aux 24 Heures du Mans et ancien coéquipier de Jean-Eric Vergne sur l’Aurus LMP2 du G-Drive Racing. Mais nous avons un 7ème pilote, pilote de réserve et du simulateur, l’Anglais James Rossiter (37 ans), 2 participations aux 24 Heures du Mans. Quant à la formation des équipages, aucune information ne nous a été donnés, Jean-Marc Finot préférant se donner du temps pour constituer ses équipages.

 

 

Peugeot Sport nous présentera son hypercar dans quelques temps mais l’assemblage du premier moteur (voir la présentation du groupe motopropulseur ICI) va se faire dans les semaines à venir et son passage au banc est prévu avant la fin du mois d’avril. Ensuite, la partie avant du powertrain avec le moteur électrique avant et la boite de vitesses seront montés en septembre, L’assemblage de l’ensemble du powertrain se fera dans la foulée avec un test sur le banc en novembre. Parallèlement, le développement aérodynamique se poursuit avec l’intégration des éléments de style de la marque au lion, le projet du design semble être à 95% de sa version finale qui devrait voir le jour au courant de l’été. Le développement du simulateur a déjà démarré. Comme prévu, l’hypercar Peugeot devrait faire ses premiers tours de roue avant la fin de l’année.

 

Jean-Marc Finot, Directeur de Stellantis Motorsport : « Le lien entre tous les acteurs du projet est essentiel. Outre la performance, dans nos critères de sélection et lors de nos entretiens, nous avons beaucoup insisté sur le lien entre chacun, leur état d’esprit et leur capacité à travailler ensemble, à fédérer, stimuler et pousser l’équipe. Cet aspect humain est primordial en endurance. Il était aussi essentiel qu’ils nous démontrent leur motivation pour faire de cet engagement leur priorité et non une simple étape de leur carrière. »

 

Olivier Jansonnie, Directeur Technique WEC de Peugeot Sport :  « Nous avons regardé tous les championnats d’endurance sur les cinq dernières années. Le résultat brut en course ne fut pas l’élément essentiel. Nous avons également étudié la vitesse, la constance et la fiabilité d’un grand nombre de pilotes, parce que nous voulions une composition complémentaire, éclectique mixant jeunes espoirs, pilotes expérimentés mais aussi des pilotes reconnus pour leur qualité de développement, notamment dans le domaine de l’hybridation. »

 

Frédéric Lequien, Directeur Général du Championnat du Monde d’Endurance FIA :  « Peugeot annonce une formation de pilote extrêmement solide pour son retour en WEC et c’est fantastique de voir la marque progresser rapidement sur son projet Hypercar. La performance et l’expérience des pilotes choisis sont incomparables et ils constitueront certainement une force avec laquelle il faudra compter. Nous souhaitons à Peugeot de poursuivre avec succès son programme de développement et nous avons hâte de les accueillir sur la grille en 2022. »

 

Crédit photo : Peugeot Sport