BMW étudie son engagement en LMDh

BMW étudie trés sérieusement l’option de s’engager en LMDh et viendrait remplir la liste des marques intéressées à revenir en championnat du monde et tenter de remporter le Saint Graal que sont les 24 Heures du Mans. Aprés Porsche, Audi et Acura, la marque Bavaroise serait le quatrième constructeur à s’engager en LMDh, Toyota, Ferrari, Glickenhaus et Peugeot ayant fait le choix du LMH. Imaginez déjà le plateau !

 

A savoir que BMW n’a pas de programme compétition usine de prévu pour le moment à l’horizon 2022. En effet, BMW a arrêté son programme en DTM à la fin de l’année dernière et a également annoncé quitter son programme en cours en Formule E. Selon Mike Krack, l’actuel chef des opérations d’ingénierie de course et de test qui prendra ses fonctions en tant que nouveau directeur du sport automobile le 1er avril prochain, le LMDh fait partie des options possibles pour BMW selon des propos recueillis par nos confrères de sportscars365 (voir ICI).

 

« Nous sommes en plein discussion à ce sujet » « Nous recherchons et faisons des études car nous sommes intéressés. Nous pensons que c’est un très bon règlement. »  « Avec les budgets d’aujourd’hui, vous pouvez viser globalement des victoires, ce qui est très attrayant. »

 

« Certains se sont engagés plus loin que nous, mais c’est aussi un peu de notre philosophie de ne pas annoncer chaque petit geste ou décision que nous faisons ou prenons. Nous sommes normalement un peu plus conservateur. »

 

« Nous étudions le dossier et nous allons le présenter à la direction et nous verrons ce qui se passe. »

 

Aucun calendrier n’est donné mais un certain nombre d’options sont semble-t-il en cours d’examen. Cela incluerait un éventuel début en 2023, ce qui interviendrait un an après le déploiement de sa nouvelle M4 GT3 pour la compétition client. :  « Nous examinons ce que serait l’implication de s’engager dès le lancement de la catégorie LMDh et quel en serait l’avantage ou l’inconvénient d’y aller plus tard »  « Il existe toute une grande matrice de possibilités en termes de mise en application.“  « Vous devez regarder quelles opportunités vous pouvez avoir avec ces voitures et où vous pouvez participer avec quel calendrier et combien de voitures, supportées par le client / l’usine, etc. »

 

« D’une marque comme BMW, vous vous attendez à participer à l’une des meilleures classes. C’est clair »  « C’est toujours dommage que vous ayez toutes ces marques comme Ferrari et Corvette et que nous ne nous battions pas pour les victoires au général. »  « Avec la catégorie LMDh, il y a cette possibilité, nous devons donc l’examiner. Mais nous ne devons pas non plus oublier que le monde qui nous entoure est en train de changer. »  « Nous avons fait beaucoup dans le passé avec beaucoup de programmes très, très coûteux. Je pense que nous devons regarder où nous dépensons, beaucoup plus attentivement. »  « Les dépenses disponibles sont moindres, vous devez donc évaluer très soigneusement ce que vous allez faire et ce que nous avons à disposition. »

 

Concernant le choix entre le LMH et le LMDh, Mike Krack a ajouté : « Nous examinons attentivement cela et je pense que le LMDh est plus durable que le LMH » .

 

Crédit photo :  BMW Motorsport   Source : Sportscar365