Jim Glickenhaus: « Nous avons été déconcertés et insultés par les commentaires du Team Manager de Toyota »

5/5 - (3 votes)

Auteur d’un podium lors de la première manche de la saison 10 du WEC lors des 1000 Miles de Sebring en mars dernier, Jim Glichenhaus est revenu sur cette première manche. La Balance de Performance fait toujours autant débat, quelle que soit la catégorie, même si celle-ci est revue pour les 6 Heures de Spa-Francorchamps avec un désavantage pour l’Alpine A-480 vainqueur. Un juste milieu est difficile à trouver entre les hybrides et non hybrides, voir même entre LMh et ancienne LM P1. Le patron de la Scuderia Glickenhaus n’a pas manié la langue de bois concernant ses adversaires.

 

« Alpine a fait une belle course à Sebring. Le BOP qu’ils avaient là-bas leur a permis d’être plus rapides dans des conditions de course que celles des LMH. Nous supposons que la FIA étudiera les données de course et les ajustera au besoin. Nous pensons que la FIA a fait un très bon premier pas concernant la BOP pour Sebring et continuera son équilibre au fur et à mesure que la saison se poursuivra. » à déclaré Jim Glickenhaus en ajoutant « Nous avons été un peu déconcertés et insultés par les commentaires du Team Manger de Toyota au sujet de la BOP. Les règles LMH sont assez claires. Tout le monde a le droit à une chance juste et égale de gagner. L’idée de donner un avantage à un constructeur qui utilise l’hybridation est injuste dans une catégorie où la BOP est clairement définie, cela est absurde. »

 

La réglementation n’autorise pas d’ajustement majeur après homologation sur la durée de cinq ans sans autorisation au préalable du législateur. La LMh 007 n’a donc que très peu évolué par rapport à 2021. « Les seuls changements que nous avons apportés sont le freinage par fil, autorisé dans le LMH non hybride depuis 2022 et le carburant BIO requis par toutes les voitures inscrites en LMH. »

 

Les objectifs sont clairs pour le trio composé d’Olivier Pla, Romain Dumas et de Luis Felipe Derani. Minimum un podium ! Mais le but ultime c’est la victoire. Si la course ne se gagne pas dans les stands, elle peut se perdre au box. « Nous devrons avoir des arrêts au stand plus fluides et pour montrer à la FIA notre véritable performance afin qu’ils puissent continuer à ajuster le processus de la BOP. »

 

La Scuderia Glickenhaus à la ferme intention de briller dans toutes les disciplines où ils s’engagent, mais ils comptent également sur la vente de leurs voitures. » Nous ne délaisserons pas la LMh 007 pour le GT3. Mais maintenant que nous avons vendu le nombre requis de SCG 004 légale routière, nous sommes impatients de l’homologuer en tant que GT3. Glickenhaus Factory Racing restera impliquée en LMH, en GT3 pour les 24 Heures du Nurburgring et nous disputerons la Baja 1000 au Mexique. Nous espérons que nos clients achèteront et feront courir tous nos véhicules à travers le monde dans toutes ces classes et pour les événements majeurs. La seule course GT3 d’usine que nous ferons sont les 24 Heures du Nurburgring avec des pilotes que nous avons déjà. Nous proposerons à la vente des GT3 et des LMH pour de la compétition client. »

 

Après la première victoire de l’ère Hypercar de l’Alpine A480 lors des 1000 Miles de Sebring le 19 mars dernier sous un ciel apocalyptique, Matthieu Vaxiviere, Nicolas Lapierre et André Negrao se verront perdre 20Kw en terme de puissance soit l’équivalent de 27 chevaux. A noter que cette baisse de puissance pour l’Alpine est le seul ajustement dans la catégorie Hypercar. Le poids de l’Alpine reste inchangé et est de 952 kg, contre 1030 kg pour Glickenhaus et 1070 kg pour Toyota. Quant à la quantité d’énergie autorisée sur un relais, Alpine reste à 797 MJ, Glickenhaus à 910 MJ, Toyota à 898 MJ.

 

Crédit photo: Hide Ishiura Professional Automotive Photography Studio-Zero et intensemans.fr

 

Translate »