WEC : Entretien avec Mike Conway

Le Britannique Mike Conway, aux côtés de ses coéquipiers Kamui Kobayashi et Jose Maria Lopez, a remporté le titre du Championnat du Monde d’Endurance FIA 2019/20 lors de la dernière saison de la LMP1 Toyota TS050-Hybrid. Désormais, à Spa-Francorchamp, Toyota est sur la piste avec la nouvelle Toyota GR010-Hybrid Le Mans Hypercar 2021 avant la première course de la saison, les Total 6 Heures de Spa-Francorchamps, le samedi 1er mai. L’entretien a été réalisé au moment où Mike Conway se préparait pour le Prologue qui vient juste de se terminer, Prologue où chacun doit prendre encore ses marques même si Sébastien Buemi a emmené la voiture soeur N°8 en haut de la feuille des temps et même si on s’attendait à un écart plus important avec les concurrents du LMP2.

 

Quels ont été les moments forts de votre saison de champion WEC 2020 ?

Mike Conway : « Être champion du monde, cela est définitivement un bon feeling et cela reste également de bons souvenirs. L’année dernière a été l’une de ces longues saisons, ce qui n’était pas prévu au début. Il y avait plein de bons résultats, parfois des baisses; nous avons eu un Le Mans décevant. Mais pour repartir avec le championnat, c’était assez spécial à la fin. »

 

Quels ont été vos sentiments à Bahreïn, vous saviez que ce serait la dernière course pour la Toyota TS050-Hybrid ?

MC : « Oui, c’était drôle parce qu’avant mon dernier relais à Bahreïn, je savais que ce serait la dernière fois que je conduirais la TS050 dans une course et cela a été des émotions mitigées. Donc, une partie de moi me disait de laisser aller et l’autre de lui donner absolument tout, ce que j’ai fait de toute façon. Alors qu’en même temps nous fermions un peu un chapitre. Ce fut une course incroyable avec cette voiture, et c’était incroyable à conduire. »

 

Vous attendez avec impatience l’arrivée de la nouvelle ère FIA ​​WEC et de la catégorie HYPERCAR ici à Spa ?

MC : « Je le suis, tout l’élan de l’Hypercar s’est développé au cours de la dernière année à six mois et je pense qu’avec le retour de tous les constructeurs, avec l’élan que nous aurons au cours des prochaines années, cela signifie que nous commençons ici à Spa avec l’ère Hypercar, cela represente une sensation de fraîcheur. Faire partie de cela et le savoir, c’est commencer ici et continuer pendant les prochaines années, c’est plutôt cool. »

 

En tant que pilote, quels sont les points positifs que vous retenez de la nouvelle réglementation Le Mans Hypercar ? Voyez-vous plus de constructeurs attirés par le WEC ?

MC : « Avec les nouvelles règles de l’Hypercar, c’est nettement plus attrayant pour les constructeurs, ceux qui passent de l’ère GT pour passer aux prototypes sont plutôt cools. Je pense que tout le monde est plutôt excité. Il y a des constructeurs qui ont déjà participé au championnat et qui sont revenus comme Peugeot, Audi et Porsche, donc oui, c’est assez excitant de les voir tous de retour. »

 

Quelle est selon vous l’importance de la réglementation Le Mans Hypercar pour les constructeurs et Toyota en particulier ?

MC : « Je pense que les nouvelles règles ont été essentielles pour ramener certains constructeurs. La manière dont les règles sont rédigées et les réglementations ont été élaborées, cela signifiait que nous pouvions réduire les budgets et ainsi faire revenir d’autres constructeurs. C’est définitivement fait et c’est ce dont nous avions besoin. »

 

Quelles sont les principales différences dans la façon dont vous conduisez la Toyota GR010-Hybrid par rapport à la TS050 que vous avez pilotée la saison dernière ? Et à quel point le lien avec les produits automobiles de route est-il plus proche ?

MC : « Pour comparer la TS050 à la GR010. C’est assez différent. Je suppose qu’un des facteurs est le poids, la nouvelle voiture est un peu plus lourde. La puissance du moteur est plus élevée que celle que nous avions dans la TS050, mais l’hybride est moins puissant. C’est certainement différent, les voitures seront un peu plus lentes maintenant, mais c’est justement là que se trouvent les règlements. C’est encore un prototype et cela est toujours très amusant à conduire, très amusant à développer. Certains virages qui n’étaient peut-être pas aussi difficiles dans l’ancienne voiture seront bien plus difficiles maintenant mais c’est toujours une voiture très excitante à conduire. »

 

« La relation avec la version de voiture de route Hypercar est plutôt cool car il y a beaucoup de choses que nous allons essayer de développer, pas seulement maintenant, mais ce que nous avons fait ces dernières années, sont toutes liées au développement de la voiture de route. C’est excitant de savoir qu’en tant que pilotes Toyota, nous en avons tous fait partie. »

 

Que pensez-vous de la saison 2021 ? Quels sont les objectifs pour vous et pour l’équipe ?

MC : « Les objectifs pour moi pour 2021 sont définitivement d’essayer de conserver le championnat. C’est une chose de le gagner et c’est plus difficile de le garder. Je vais certainement pousser pour cela et mes coéquipiers feront de même. Nous aurons une compétition différente, dont nous ne savons pas encore exactement comment cela se passera, donc ce sera une saison intéressante à coup sûr. Alors course par course, nous ferons de notre mieux et au fil de la saison, nous verrons où nous en sommes. »

 

La première course est ici à Spa. Que pensez-vous de la piste et comment aborderez-vous le premier événement de la saison dans la toute nouvelle GR010 ?

MC : « J’aime toujours venir ici, c’est un circuit vraiment cool, l’un de mes préférés. J’adore enchainer des tours ici. Je suis ravi de prendre la piste avec la nouvelle GR010 et de voir à quoi cela ressemble. Je n’ai pas encore fait de travail sur le simulateur… Nous avons déjà parcouru beaucoup de kilomètres dans cette voiture, nous connaissons donc les limites et ce qu’elle peut faire. Je suis surexcité; ça devrait être un bon week-end. »

 

Crédit photo : Toyota Gazoo Racing, Source : FIA

Vous avez aimé cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !