Carnet de bord Toyota : Les 6 Heures de Spa 2021

La victoire de Toyota marque la cinquième victoire consécutive de Toyota à Spa et surtout la première victoire de l’ère Hypercar, grande nouveauté de la saison 9 du Championnat du Monde d’Endurance.

Lorsque les drapeaux verts sont agités, Mike Conway sur la N°7, parti de la pole position, mène le peloton de 31 voitures, avec Sébastien Buemi sur la N°8 qui le suit de près dans les premiers tours. La N°8 prend alors la tête au 11e tour et les deux GR010 HYBRID sont poursuivies par l’Alpine A480 N°36.

 

 

À l’approche des premiers arrêts aux stands, la course connait son premier rebondissement et surtout quelques petits ennuis mécaniques. Mike Conway ramène la N°7 aux stands et perd du temps lorsque la voiture ne repart pas de suite, avant que Sébastien Buemi ne se rende aux stands un tour plus tard, arrêt qui ne se passe pas non plus sans problème puisque la buse de carburant a été retirée sur sa voiture avant que le temps de ravitaillement minimum de 35 secondes ne se soit écoulé, enfreignant une nouvelle réglementation et entraînant une pénalité de 30 secondes, infligée au prochain arrêt au stand de la voiture, lorsque Brendon Hartley prend le relai. La N°7 nécessita alors une recharge de liquide lors du passage de relai entre Mike Conway et José María López, c’est à ce moment là que l’Alpine N°36 en profite pour prendre la tète.

A la mi course, le classement est le suivant : 1 l’Alpine #A480 2 la Toyota N°7 3 la Toyota N°8.

 

 

C’est alors que José María López rentre dans l’arrière de la Porsche 911 RSR N°91 au Bus-Stop, endommageant légèrement la carrosserie avant avec une pénalité à la clef. Puis, à un peu moins de deux heures de la fin, la N°7 avec au volant Kamui Kobayashi, dérape à l’entrée du virage de Bruxelles et se retrouve coincé dans le gravier, nécessitant un véhicule de sauvetage pour le sortir de là avant de reprendre la piste à la troisième place derrière l’Alpine A480 N°36.

 

Après les derniers arrêts de ravitaillement en Hypercar, Sébastien Buemi en tête sur la N°8 avec une petite avance d’environ une minute devant l’Alpine franchit la ligne d’arrivée avec 1’7″196 sur la N°36, grâce notamment à un arrêt au stand en moins.  Kamui Kobayashi ferme le podium sur la N°7 à plus d’un tour.

 

 

Mike Conway (GR010 HYBRID N°7) : « C’est difficile de prendre ce résultat aujourd’hui car nous avions l’air plutôt solide à mi-course. Malheureusement, plusieurs choses se sont produites et cela nous a mis hors de combat. Nous aurions peut-être été d’accord uniquement avec le drive-through, mais lorsque nous avons perdu un tour à cause de l’incident de Kamui, nous savions qu’un podium était le mieux que nous puissions atteindre. C’est décevant car nous voulions débuter la défense de notre championnat du monde par une victoire et nous avions bien fait. Félicitations à la voiture n°8 pour ses bonnes performances et bravo à l’équipe pour sa victoire lors des débuts de la GR010 HYBRID. »

Kamui Kobayashi (GR010 HYBRID N°7) : « Ce fut une course difficile pour notre voiture, malgré un départ prometteur. Lors de mon incident, j’ai bloqué les pneus mais j’ai réussi à éviter de heurter quoi que ce soit. Malheureusement, je n’ai pas pu faire marche arrière car je me suis retrouvé coincé dans le gravier et j’ai donc dû attendre que la voiture de sauvetage me remette sur la bonne voie. C’était dommage car nous avions le rythme et étions bien placés pour gagner. Nous avons eu quelques problèmes aujourd’hui et il est clair que nous apprenons toujours à tirer le meilleur parti de la GR010 HYBRID. Il semble que nous ayons la performance, mais nous devons nous améliorer dans certains domaines. »

José María López (GR010 HYBRID N°7) : « Tout d’abord, je suis vraiment content pour l’équipe. Après des hauts et des bas cette semaine, même en course, il était important que nous commencions la saison avec deux voitures sur le podium et une victoire pour TOYOTA GAZOO Racing. Bravo à la voiture N°8 qui a fait un excellent travail. De notre côté du garage, nous avons senti que nous avions le rythme pour gagner et nous avons réussi à tirer un petit avantage. Nous avons eu quelques problèmes qui ont changés notre course et je regrette le contact que j’ai eu avec la voiture GT. C’était une situation délicate. Il y a donc beaucoup à apprendre d’aujourd’hui. Nous prenons le positif de cette course, c’est-à-dire que nous avions la vitesse pour gagner, et nous continuerons à nous battre. »

Sébastien Buemi (GR010 HYBRID N°8) : « C’est génial de remporter la première course de l’ère Hypercar. De toute évidence, il y avait beaucoup de pression sur nos épaules. La voiture N°7 avait la pole position et c’est incroyable que nous ayons réussi à remporter la victoire avec la voiture N°8; Je suis vraiment heureux que nous ayons réussi cela. C’était un grand défi et l’équipe a travaillé très dur ces dernières semaines avec de nombreux tests. C’était une victoire bien méritée de la part de tout le monde. Mais nous savons également que nous devons nous améliorer sur de nombreux aspects différents et ce n’est que le début. Il est maintenant temps de célébrer un peu avant de nous remettre rapidement au travail car il y a beaucoup à faire. »

Kazuki Nakajima (GR010 HYBRID N°8) : « Je suis très fier d’avoir remporté la première course d’Hypercar pour TOYOTA GAZOO Racing. Je pense qu’en tant qu’équipe, nous avons fait du très bon travail en course. Félicitations à tout notre équipage et à toute l’équipe. La course a été délicate pour nous, nous avons connu des hauts et des bas, mais en tant qu’équipage de conduite, nous avons fait ce qu’il fallait. Il était si facile de se tromper car le trafic était difficile à gérer et nous avions une forte concurrence de la part d’Alpine et même de certaines LMP2. Nous ne pouvions pas nous permettre de faire d’erreurs, je suis donc heureux d’avoir bien fait notre travail. C’est une grande réussite. »

Brendon Hartley (GR010 HYBRID N°8) : « C’est une sensation formidable de commencer cette nouvelle ère de l’hypercar par une victoire. Cela n’a pas été sans difficultés, mais nous avons finalement obtenu le bon résultat. En tant que pilote d’équipage, nous n’avons commis aucune erreur et nous avons appris à chaque tour. Nous continuons à améliorer notre compréhension de la GR010 HYBRID, comment nous gérons les doubles relais avec cette voiture et la gestion du trafic, qui est très différente de la voiture précédente. Tout ce que je peux dire, c’est que nous sommes très heureux de la première victoire. C’était une vraie course, c’était un défi, mais c’était très amusant. »

 

Résultats des 6 Heures de Spa-Francorchamps:
1ère N°8 TOYOTA GAZOO Racing 162 tours
2ème N°36 Alpine (Negrao / Lapierre / Vaxivierre) + 1min 7.196secs
3e N°7 TOYOTA GAZOO Racing +1 tour
4e N°22 United Autosports (Hanson / Scherer / Albuquerque) +1 tour
5e N°38 JOTA (Gonzalez / Da Costa / Davidson) +2 tours
6e N°28 JOTA (Geleal / Vandoorne / Blomqvist) +2 tours

 

Crédit photo : Toyota Gazoo Racing