La journée Test donne le rythme d’une édition qui s’annonce dantesque – Part 1

Nous y sommes ! L’endurance s’empare du mythique circuit du Mans. Les 62 voitures de la 89e édition des 24 Heures du Mans qui prendront le départ samedi prochain à 16 heures, ont profité de cette journée d’essais libres pour tester leurs réglages, les derniers détails, et bien évidemment leurs stratégies en vue de remporter le Saint Graal, en l’occurrence le trophée des vainqueurs des 24 Heures du Mans, objectif sacré dans toute carrière de pilote d’endurance.

 

Le Mans s’est réveillé ce matin sous le soleil avec dés 9 heures, les premiers tours de roues de la nouvelle catégorie Hypercar qui préfigure un bel avenir pour l’endurance avec le retour prévu de constructeurs que tout passionné attend dans la Sarthe. A savoir Peugeot en 2022  Ferrari en 2023 dans la catégorie LMH,  BMW, Porsche et Audi en en catégorie LMDh pour 2023. On attend d’ailleurs d’autres annonces de constructeurs.

 

Revenons donc à cette journée test. Les deux Toyota GR010 Hybrid, les deux Glickenhaus 007 LMH et l’Alpine A470-Gibson ont enchaîné les tours sans rencontrer de difficulté. Le premier chrono significatif a été réalisé par la Toyota GR010 Hybrid N°7 de Toyota Gazoo Racing pilotée par José Maria Lopez en 3’34’’326. Le pilote argentin s’est ensuite amélioré en 3’32’’201. Si la Glickenhaus 007 LMH N°708 a un temps figuré en tête du classement grâce à un chrono de 3’31’’920, Brendon Hartley, pilote de la Toyota GR010 Hybrid N°8 s’est finalement adjugé la meilleure marque de cette première session en 3’21’’263. Le pilote néozélandais a dominé l’Alpine A470-Gibson N°36 pilotée par Nicolas Lapierre (3’31’’519), suivi de Mike Conway sur la Toyota GR010 Hybrid N°7. Olivier Pla a placé la Glickenhaus 007 LMH N°708 en quatrième position avec un temps de 3’31″920,. À noter que ces quatre Hypercars se tiennent en six dixièmes de secondes !

 

En catégorie LMP2, United Autosport a trusté les deux premières places. La N°22 pilotée par Phil Hanson, Fabio Scherer et Filipe Albuquerque a été devancé par la N°23 emmenée par Paul di Resta en tête avec un temps de 3’33″038 et Wayne Boyd. L’Oreca 07-Gibson N°41 de Team WRT du trio Kubica/Delétraz/Ye compléte le top 3.

 

La catégorie LMGTE Pro a vu la Porsche 911 RSR-19 N°92 du Porsche GT Team réaliser le meilleur temps. Le pilote français Kevin Estre,  toujours très en forme, a signé un temps de 3’52’’901. Il a devancé la N°91 (3’54’’074) de Gianmaria Bruni et la Ferrari F430 GTE Evo N°52 d’AF Corse (3’55’023).

 

En LMGTE Am, l’Aston Martin Vantage AMR N°98 d’Aston Martin Racing s’est distinguée grâce à un chrono de 3’55’’710. Elle a devancé la Porsche 911 RSR-19 N°18 d’Absolute Racing et la Porsche 911 RSR-19 N°88 de Dempsey-Proton Racing.

 

Quelques drapeaux ont été déployés dans cette séance matinale, à noter la sortie de piste de la Porsche 911 RSR #86 de GR Racing pilotée par Tom Gamble à la sortie de la première chicane des Hunaudières, la Corvette C8.R #63 de Corvette Racing s’est immobilisée en piste avant le virage Porsche et également l’Aston Martin Vantage AMR #95 de TF Sport pilotée par John Hartshorne qui a été victime d’une sortie de piste toujours à la première chicane des Hunaudières.

 

Credit photo : Toyota Gazoo Racing