Valentino Rossi et Le Mans. Un avenir proche ?

4.5/5 - (4 votes)

Valentino Rossi, tout juste jeune retraité d’une carrière bien remplie en Moto GP, à raccrocher son casque de pilote moto ce week-end, à l’occasion du Grand Prix de Valence avec 26 années de présence en grand-prix. Le septuple champion du monde Moto GP et sacré neuf fois champion du monde en Grand Prix Moto, un titre 125cc et un titre 250cc et sept en catégorie reine (500 cm3, puis Moto GP). Celui qui compte 115 victoires et 199 podiums a terminé sa carrière sur une dixième place sur le tracé espagnol. Surnommé « The Doctor »  et qui a porté le numéro 46 et compte de nombreux records au sein de la discipline à pris son 432e et dernier départ en MotoGP ce week-end lors du Grand Prix de Valence. Tout ceci vous le savez déjà !

 

Le jeudi 5 août 2021, lors d’une conférence de presse exceptionnelle du grand-prix de Styrie en Autriche, il annonce mettre un terme à sa carrière de pilote moto à la fin de la saison, pour se consacrer à la course automobile. Il refuse par la même occasion de courir dans sa propre écurie sur une Ducati, constructeur qui équipera sa propre écurie. C’est la suite de la carrière de Valentino Rossi qui nous intéresse. Lors d’une séance de dédicace animée par Bruno Vandestick lors du Grand-Prix de France moto GP, lui-même avait révélé son intention de s’essayer aux 24 Heures du Mans. « Quand j’arrêterai la moto, je pourrai piloter des voitures encore pendant 10 ans. J’aime vraiment ça donc je vais essayer de piloter, et j’ai pour projet de participer aux 24 Heures du Mans. ».

 

Il y a plus de dix ans que Valentino Rossi, légende du MotoGP, a participé à des essais de F1 pour Ferrari aux côtés d’autres pilotes, tournant à sept dixièmes de Michael Schumacher. Cela ouvrait la porte à un choix de carrière qui aurait fait sensation s’il s’était concrétisé. Ce dernier avait signé un chrono de 1’11″640 alors que Rossi, au volant d’une F1 avec des spécifications de moteur plus ancienne, il avait tourné en 1’12″362. Il était dans le coup, c’est certain, mais seuls les ingénieurs pourraient témoigner de son véritable potentiel.

 

Rossi a régulièrement flirté avec la F1, puisqu’il a testé pour Ferrari à plusieurs reprises entre 2004 et 2010. La plupart du temps, le motif officiel était « juste pour le fun ». La F1 n’est pas la seule expérience sur quatre roues puisqu’il a remporté le Monza Rally Show à plusieurs reprises au volant d’une Ford Focus et d’une Fiesta WRC. Cette année, il a terminé troisième des 12 Heures d’Abu Dhabi au volant d’une Ferrari 488 GT3 du Monster VR46 Kessel Racing Team qu’il partageait avec Luca Marini et Alessio Salucci. Cette expérience en GT3 pourrait lui permettre de prétendre à un volant en catégorie LMGTE Am sur la classique mancelle. La présence de Valentino Rossi aux 24 Heures du Mans assurerait à coup sûr la présence d’un grand nombre de tifosi.  Affaire à suivre…

 

Crédit photo : Motogp.com