Toyota N°8, le coup de théâtre des 6 heures de Spa 2022

Vous aimez cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !

Alors que nous avons vécu une édition des 6 Heures de Spa avec une météo plus que capricieuse qui a entrainée 3 drapeaux rouges, le coup de théâtre est venu du côté du Toyota Gazoo Racing avec l’abandon de la Toyota N°8 de Sebastien Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa après 2 heures de course.

 

Au moment de repartir suite à un drapeau rouge survenu après l’accident de la N°44 du ARC Brastilava, la Toyota N°8 ne repart pas et reste immobile quelques secondes, Sebastien Buemi à son volant tente vraisemblablement de réinitialiser le système de la voiture. La frayeur durera quelques secondes et la voiture s’élancera derrière le safety car. La Toyota N°8 s’immobilisera de nouveau dans la ligne de Kemmel quelques instants pour ensuite s’arrêter définitivement juste avant le double virage des Fagnes. C’est un Sebastien Buemi en colère et surtout frustré qui saute de la voiture en ayant d’abord indiqué aux commissaires de de ne pas approcher la voiture pour des raisons évidentes de sécurité.

 

Le problème vient semble-t-il du système hybride, Sebastien Buemi a bien tenté de redémarrer le système mais en vain puisque le problème a persisté immobilisant la voiture. Toyota Gazoo Racing n’a pas encore communiqué sur le problème survenu mais après la sortie de piste de José Maria Lopez sur la Toyota N°7 lors des 1000 Miles de Sebring et cet abandon à Spa-Francorchamps, la tension risque de monter dans le clan Toyota à l’approche des 24 Heures du Mans les 11 et 12 juin prochain.

 

Credit photo : Toyota Gazoo Racing