Audi Sport : Stop le Wec, ok en F1 ?

5/5 - (1 vote)

Le bruit qui court ces derniers jours, c’est l’arrêt du programme LMDh Audi Sport qui montre montre depuis longtemps son intérêt pour la Formule 1. Une information qui n’est pas officielle. Une annonce devrait être faite en ce début d’année 2022. Le dernier conseil mondial de la FIA, qui a validé la direction prise pour la réglementation moteur post-2025 et donc plus de MGU-H et davantage d’électrification en F1. Le MGU-H est un système typé F1, même si on commence à voir ce qu’on appelle des ‘e-turbo dans certaines voitures de série. Dans ce cas, il s’agit d’un moteur électrique qui permet de relancer le turbo à bas régime, il est connecté au turbocompresseur du moteur V6.

 

Le groupe Volkswagen aurait décidé d’un engagement d’Audi en Formule 1 tandis que Porsche qui a révélé récemment l’arrière de sa LMDh resterait impliqué en endurance. La volonté du groupe serait d’éviter un affrontement des deux marques du groupe dans la même catégorie. Cette décision serait plutôt politique que financière. L’engament d’Audi en F1 serait donc programmer pour 2026, mais une autre information existe, Audi doit construire une première voiture en février avec 40 jours d’essais privés qui sont déjà prévus avec le team belge WRT en 2022, ce qui est donc contradictoire aux quelques lignes précédentes. Audi Sport pourrait très bien commencé l’aventure WEC en 2023, puis céder celles-ci à une des autres marques du groupe.  Lamborghini et Bentley font parti de celui-ci. N’oubliez pas que les voitures engagés en LMDh utilise un système hybrid unique avec un des quatre châssis à disposition (Dallara, Ligier, Multimatic et Oreca) et sont homologués pour 5 ans.

Affaire à suivre dans ce début de cette nouvelle année.

Derniers articles :

La Porsche LMDh a pris la piste

Photo Lane :