6 Heures de Bahreïn 2021 – Doublé Porsche et Toyota

Vous aimez cet article ou cette photo ? Faites le nous savoir en mettant une note, Merci ! ! !

Il n’y avait que trés peu de chance pour que le titre de Champion du Monde des Constructeurs 2021 en WEC, échappe à Toyota, c’est chose faite ! En remportant les 6 Heures de Bahreïn 2021 avec Jose Maria Lopez, Kamui Kobyashi et Mike Conway sur la N°7 qui font au passage, un pas supplémentaire vers le Titre de Champion du Monde des Pilotes 2021, devant l’équipage de la N°8 composé de Brendon Hartley, Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi. C’est la troisième victoire pour l’équipage de la N°7 après les 6 Heures de Monza et les 24 Heures du Mans et la 5e victoire pour Toyota en 5 courses de la première saison de l’ére Hypercar. L’équipage de la N°7 a su profiter d’une stratégie décalée lui permettant d’effectuer un arrêt au stand de moins que la N°8. A la troisième place, on ne peut que retrouver l’Alpine A480 de Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et André Negrao qui n’ont pu se hisser à la hauteur de l’équipe japonaise en terminant à 1 tour des vainqueurs, Toyota effectuant 29, 30 voir 32 tours par relai en fin de course alors qu’Alpine en faisait 25 ou 26 par relai.

 

En LMP2, le Team WRT confirme ses trés bonnes performances pour sa première saison dans la catégorie, aprés sa victoire au Mans, en remportant ces 6 Heures de Bahreïn et s’offre également la première place de la catégorie au championnat. Partis à la 7e position de la catégorie, Robin Frijns, Ferdinand Habsburg, Charles Milesi ont su remonter jusqu’à la première place au 59e tour et ne plus la quitter jusqu’à la fin de la course. Sean Gelael, Stoffel Vandoorne et Tom Blomqvist sur la N°28 du Team JOTA prennent la deuxième place en LMP2. Nous avons assisté à un trés beau duel entre la N°22 du United Autosport avec Filipe Albuquerque au volant et Antonio Felix da Costa sur la N°38, ce dernier prenant l’avantage dans les dernières minutes, il s’octroie ainsi la 3e place sur le podium.

 

En LMGTE Pro, les Ferrari 488 GTE Evo n’ont jamais été en mesure de rivaliser avec les Porsche 911 RSR – 19 du Porsche GT Team, ces dernières ayant monopolisé les deux premières places du début à la fin, la Nº92 de Kévin Estre et Neel Jani s’imposant devant la Nº91 de Gianmaria Bruni et Richard Lietz. Alessandro Pier Guidi et James Calado sur la N°51 du AF Corse terminent à la 3e place.

 

Quant au LMGTE Am, la course fut un peu plus passionnante avec quelques duels en piste avec un accrochage, porte contre porte, au premier virage entre Rino Mastronadi sur la Nº60 du Iron Lynx et Francesco Castellacci sur la N°54 du AF Corse, Rino Mastronadi fut obligé de rentrer au stand et ressorti à l’avant derniere place de la catégorie, place qu’il gardera jusqu’au drapier à damiers. L’Aston Martin N°777 de D’Station Racing perdit son capot arrière alors qu’elle se trouvait aux avant-postes et fut obligé de repasser au stand et ne put revenir à l’avant du peloton. Finalement, c’est l’Aston Martin N°33 du TF Sport avec Ben Keating, Dylain Pereira et Felipe Braga à son volant qui prirent l’avantage de la situation jusqu’à la fin de la course, suivi par La Porsche 911 RSR – 19 Nº77 du Dempsey Proton Competition. La Porsche N°56 du Team Project 1 prend la troisième place du podium. A noter la belle prestation de la N°98 du Team Northwest et sa bataille avec la N°33 dans le dernier tiers de la course, l’équipage composé de Paul Dalla Lana, Augusto Farfus et Marcos Gomes, ayant certainement à coeur de revenir dans les débats après leur malheureuse sortie à Indianapolis dans les premières heures des dernières 24 Heures du Mans.

 

Le grand perdant de la journée est sans aucun doute le DragonSpeed et son Oreca 07 Gibson N°21 lorsque, Juan Pablo Montoya alors au volant, perdit la roue arrière gauche sur la piste, ce qui l’obligea à rentrer au stand sur 3 roues endommageant la voiture. L’équipage composée de Juan Pablo Montoya, Ben Hanley et Henrik Hedman, a pu tout de même terminé la course mais malheureusement à la dernière place de la catégorie alors que l’écurie arrivait en tête du championnat LMP2 ProAm sur le circuit de Bahreïn.

 

La suite et fin de la saison 9 du WEC se terminera la semaine prochaine lors des 8 Heures de Bahreïn.

 

Credit photo : FIAWEC